Patacycliste

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, novembre 23 2016

Le prochain???

Vu les trumperies aux US, j'ai décidé de boycotter les US. Pourtant j'avais bien envie d'une virée Denver-Washington par une véloroute appelé "Transamerican". Ce sera dans une autre vie.

Je me tourne donc vers un autre de mes terrains favoris: le grand nord de l'Europe. J'y suis déjà allé 3 fois avec mon vélo. Mais c'est vraiment vaste et il y a de quoi faire.

Voici la trame sur laquelle je travaille: Arrivée en avion à Bodo (en Norvège sur la côte Atlantique un peu au Nord du Cercle Polaire Artique)

Passage vers Reine (ile Lofoten)

Traversée vers le Nord des iles Lofoten (environ 350km)

750km plus loin: le cap Nord. Avec le plaisir de passer le tunnel... 2 fois. Je me régale d'avance!

Si je me sens bien, je vais essayer d'aller 400km plus loin jusqu'à Kirkenes, sorte de bout du monde face à l'océan Artique et à la Russie. Magnifique itinéraire ensuite: Iron Curtain Trail qui grosso modo le long de l'ex rideau de fer.

De là, il me restera à traverser la Finlande jusqu'à Helsinki, puis un ferry pour Talinn en Estonie.

Après la Lettonie et la Lituanie, je vais tenter un petit bout de Russie. Sorte d'enclave Russe entre la Lituanie et la Pologne. Partie complètement séparée de la mère Russie! Enclave de Kaliningrad pour les connaisseurs! Si je ne suis pas coincé pour des problèmes de visa.

Enfin il me restera à traverser un bon bout de Pologne pour rejoindre mon terminus à Berlin.

Ainsi je vais suivre 2 grands itinéraires Eurovélo. EV1 "Atlantic Coast Route" EV13 "Iron Curtain Road" qui suit à peu près la ligne de l'ancien rideau de fer.

A bientôt pour plus d'infos.

mercredi, juin 22 2016

Williamsburg Yorktown

Me voila au bout de l'itinéraire que je m'étais concocté. Peut dire que j'ai été chahuté!
Vous trouverez quelques photos et les commentaires sur ces derniers jours.

Le passage du Mississipi à l'issue d'une étape terrible.



Journée de canicule et des montées encore et encore. La dernière, pas vraiment importante, j'ai du m'arrêter et me coucher à la moindre ombre. Sans oublier un peu de marche à pied. Pas bien loin, 2 intrépides comme moi, pourtant aguerris, sont allés voir la réalité  des promesses de leur pasteur sur le paradis. D'ailleurs quel peut être le paradis pour un cycliste?



J'aurais du me méfier, c'était  moi sur la broche!!!!

C'est aussi un pays où on ne plaisante pa avec les armes.... que vous pouvez acheter n'importe ou! Même le Dimanche pendant la messe.























Trop dur! Je suis vraiment cuit, et je n'arrive pas à récupérer. La suite sera en voiture à part une ou deux escapades.
Par exemple dans les Appalaches avec une superbe route forestière et une petite visite au Tennessee.






Reste à rejoindre Williamsburg et la fin officielle du parcours, Yorktown où les troupes Américanos-Françaises (La Fayette) ont fichu la patée aux Anglais.
Assez incroyable de voir la bataille terrestre + navale qui s'est déroulée là avec une coordination entre Américains et différentes armées Françaises et la coordination. Plus de 1000km entre les différents lieus d'opération. Sans radio ou autre facebook! L'Anglais Cornwallis en a tout perdu.

Sorte de Brexit?

 Dernier plaisir de ce voyage , un AR Williamsburg Yorktown par une belle route forestière.



Ici c'est l'Atlantique, il y a 6 semaines, c'était dans le Pacifique.
So on.
 Dans une semaine, ce sera la Méditerranée!!!!!



Amitiées à toutes tous.

























samedi, juin 18 2016

Carbondale Missouri. Fin du voyage vélo

Après la nuit passée à Chester dans une sorte de gite pour cycliste avec 2 collègues cyclo-voyageurs, je me lève de nouveau tôt. Petit déjeuner vite pris dans un vague restau.... vite pris. Au sortir, un gus vélo assez énervé, me demande son chemin. En particulier il cherche un bac, alors que la ville est une des rares à avoir un pont. Il me questionne, en même temps il téléphone et fait du google map. Assez confus. J'ai noté

-qu'il était Grec

-qu'il faisait une course

-qu'il avait roulé toute la nuit... et qu'il allait continuer.

Il est reparti toujours aussi énervé.

En cherchant un peu, je crois que je suis tombé sur ce truc:

http://transambikerace.com/

En regardant bien, j'aurais pu voir d'autres compétiteurs dans un fossé.

Pour moi, j'ai roulé dans une fraiche relative le long du Mississipi. Vers Murphysboro, cela c'est un peu corsé. Il m'est resté à me re-caloriser avec un sandwich Subway, puis finir mon parcours à Carbondale.

Bilan? J'ai fait une belle virée de près de 2000km. En partie sur la "route historique 66", une partie sur l'itinéraire "Transamerica". Ceci dit, je doit reconnaître que je me suis planté dans mon projet et mes choix. Pour la route 66, j'ai bien réussi la partie Los Angeles. Mais ensuite je me suis retrouvé le plus souvent sur autoroute. Ce qui n'est pas drôle quand on est en vélo. Une loc de voiture jusqu'au Texas m'a permi de m'échapper et c'est devenu agréable ensuite entre Texas, Oklahoma, le petit bout de Kansas et le Missouri. Puis est venu le changement d'itinéraire. Je savais que ce serait dur. Dès les 1ers km à partir de Marshfield c'est tout de suite devenu plus que dur. Avec les handicaps de la charge sur le vélo puis la canicule qui s'est installée. Simplement par exemple: comment s'alimenter puis dormir sous la tente dans ce contexte? Intenable. L'avant dernière étape vers Chester a été le clou. Et donc ma décision.

Sans amertumes, bien qu'un peu de regrets. Il me reste à joindre Washington en touriste. J'envisage quand même un petit tour de vélo, pas chargé, dans les Appalaches. Ainsi qu'une sorte de pied de nez aux montagnes russes.... dans un parc d'attraction entre Baltimore et Washington.

Amitiés à chacune/chacun.

jeudi, juin 16 2016

Depuis Chester Illinois

J'ai persévéré ce matin. Malgré les conditions pas faciles. Départ avant 7h. Le vent a été sympa, mais très vite, la succession de cotes et la chaleur ont eut raison de mes ambitions. J'ai mesuré jusqu'à 42. Et malgré une polique de tout à gauche, j'ai fini par coincer. Un poil de marche, un poil de coucher sous un arbre.... Cela n'avait plus de sens et je me suis organisé pour en finir là. Je ne me voyais pas faire encore 1000km de ce genre.

J'ai quand même passé le Mississipi tout à l'heure et je suis en Illinois dans un endroit bien connu: Chester.

Patrie du créateur de Popeye et de Lincoln. Et aussi point de départ de l'expédition Lewis er Clarke. A bientôt

mercredi, juin 15 2016

Farmington, dernière dans le Missouri

Un peu de bulle avec confort. Après ces 3 jours vraiment durs, l'étape dans le parc de Johnson's Shut In était un peu un peu trop sommaire pour bien récupérer. Le repas a été pris dans ce que j'avais au fond de mes sacoches, le petit dèj, idem. Et entre les 2, nuit dans une quasi saumure. Je suis bien parti à ce qui aurait pu être la fraiche, arrivé à Farmington ce sera break dans un motel bien confortable.... avec piscine et air conditionnée. Demain je repartirai avec du linge propre. Et je devrais passer le Mississipi et entrer en Illinois. Pour les fans de géographie, c'est l'état de Chicago plus au Nord. Pas de photo aujourd'hui, je n'ai vu que des tortues écrasées qui ont servi de festin aux corbeaux. Et pas mal de serpents, morts eux aussi.

Pour demain, ambiance plutôt morose. On (ils) va battre des records de chaleur. Et les orages se développent un peu partout. Il y a même eu une tornade dans le Montana. Bof, tant que je ne baigne pas dans les lacs artificiels de Disney à Orlando.

Je vous mets quant même des photos prises hier et une photo du profil du terrain que je viens de parcourir avec la succession des côtes très courtes mais hyper raides. Sens aigu de la ligne droite.

Celles là seront sauvées


Profil de route. Peu dire que c'est raide et que cela revient souvent.

En voici une que je viens de finir, pas très long mais tout droit. Le "trou" était à plus de 15%. Le vélo  bien chargé  et l'étape  déja largement engagée. Cherchez l'ombre.

mardi, juin 14 2016

Johnson' Shut-ins Park

Depuis Houston, j'ai de nouveau eu 2 étapes d'enfer. Très chaud. Même un réveil matinal ne change pas grand chose. Mais surtout un relief vraiment dur. Pratiquement pas de plats et des bosses qui sont souvent à plus de 15%. Droit devant. J'ai croisé un gus qui me disant y rouler à 1mph (moins de 2 à l'heure. Passer par monts et par vaux a ici tout son sens. Je suis arrivé un peu cuit dans ce parc. Sur que je vais bien dormir. Demain sera un autre jour et je devrais être tout près du Mississipi.

Petits trucs du jour:

J'ai sauvé au moins 5/6 tortues qui bullaient sur la route

J'ai discuté avec un gus qui m'a dit être médecin (en ballade à pied). On a parlé d'armes. Pas possible de s'entendre. Il faut pouvoir se defendre et il y a tellement de racaille. Il m'a bien précisé la couleur de la racaille. Je suppose qu'il est aussi un bon chrétien mais je n'ai pas osé aborder le sujet.

lundi, juin 13 2016

Houston... Missouri

Rude journée. Le Dimanche ici, c'est plutôt fait pour remplir les églises, et il y en a plus que beaucoup. Pas facile pour le cyclo. Départ peinard de Stratford, mais très vite changement de régime et de profil. A Marshfield je quitte la route 66 pour prendre l'itinéraire "transam". Peu dire que cela se corse. Chaud bien sur. Mais surtout le profil de la route. Montagnes russes. Montées pas longues, mais 10% et probable bien plus. Les km, pire ici ce sont des miles, s'étirent et moi je m'éreinte. Pas besoin de CGT pour annuler les services. Le seigneur et ses ouailles y suffisent amplement. Ce sera donc 80km de ce régime pour arriver à Houston. Ou je trouve un motel. Bonne décision, l'orage arrive à peine après moi.

Vu en route
Une rivière qui pourrait être  de chez nous et ses habitants, il y en avait plein!!! Plaisir de les voir là plutôt que ratiboisées sur les routes.



Bel itineraire, pour  l'inauguration, ils étaient 4000 venus du monde entier: route 76 Transamerica. De Portland (Atlantique) à Astoria (Pacifique
, près  du Canada). Parmi les plaisirs, je commence à voir des confrères cyclos.












samedi, juin 11 2016

Strafford, dernière étape sur la route 66

Pour les annales, c'est les douches qui ont gagné 5 a 3. Vu le cagnard, j'ai du y retourner dans la nuit.(30 à 1h le matin) En route tôt, en prévision de la chaleur a venir. Itinéraire ultra simple. Une ligne droite de 70km vers Springfield. Heureusement il y a quelques bosses. On ne voiti pas l'horizon. Pour me divertir, différents versets de la bible sont rappelés tout au long de la route. Par exemple, le commandement "tu ne tueras pa", dans un pays peine de mort et ou la plupart sont armés. Arrivé à Springfield, je me tape mon 6' de chez Subway, refait le plein de glaçons et c'est reparti pour quelques km jusqu'à Strafford où j'ai repéré un camping. Soirée peinard. Demain cela risque d' être plus compliqué, effet Dimanche. Bof, ce sera un autre jour. A peine particulier pour ce qui me concerne.

Et vive votre participation par vos messages.

vendredi, juin 10 2016

Depuis Carthage. Pour moi ce soir c'est dans le Missouri

Après ma (très) grosse journée de hier je pensais être peinard aujourd'hui. Petit déjeuner cool, départ pas sur les chapeaux de roues. Etape plus courte grace à l'investissement de hier. Ceci étant bêtement rappelé, départ un peu plus tard, la chaleur est déjà installée. Le vent m'a laissé tombé, il faut désormais vraiment gagner ses kilomètres. Avec 2 villes à traverser.... où je me paume= un peu de stress, des km, so on. Enfin en vue du but, reste une autoroute à traverser. Mais où est le pont promis? Tarif, retour en arrière vers ailleurs. Sans plus de précisions. A tout hasard, c'est des endroits où il est difficile de demander son chemin: personne. Mais tout arrive, y compris Carthage, la ville étape envisagée. Programme: lessive. Puis le biathlon classique: une bière une douche Les bières sont dans des boites de 25 fl oz (je vous laisse traduire). La partie se joue en plusieurs manches!

Pour me faire pardonner, je vous mets quelques photos.

D'abord à la demande générale un autre plan du lézard vedette:

Une vue d'un jardin avec son installation tornade: la totale, BBQ et le shelter au fond un peu plus loin

Je suis bien en territoire indien, ici chez les Quapow

Dans ces temps là, les blancs hautement civilisés montraient leur savoir faire. Le brave Quantrill avec ses partisans déguisés en "bleus"  (je laisse imaginer d'où venaient les uniformes) a perpétré cet exploit pour l'histoire

Parking pour les seuls ayant droit pour cette église. Les autres seront considérés violators et seront punis. La peine encourue sera d'être baptisé !!!!!

Après un tout petit tour au Kansas, me voila Missouri.

Je crois avoir parlé  du doux soleil... stigmates

Voila pour ce soir. Merci encore pour vos messages et votre amitié. Pour l'instant, ruisselant je vais vers ma 2eme manche biathlon.

Miami, ce n'est pas en Floride!

Belle journée que je vais commencer sur la 1st street. 20km tout droit pour sortir de la ville.
En fait pas grand chose à voir. Tortues écrasées, idem plein de tatous.
On rappelle aussi l'intérêt à installer des "shelters" pour se protéger des ouragans et tornades. Voir la collection ci dessous. A enterrer dans son jardin.





Il fait très  chaud, même  les vaches trouvent des astuces!



Pour mon compte je n'y ai pas droit, mais promis je descends mes gourdes à grandes goulées. Certains de mes copains vélo me trouvent bien sobres en route. C'est une bonne préparation qui a sa véritable utilité ici.
Vu que les conditions sont bonnes, je me décide pour une grosse étape. Les 2 jours à venir ne sont pas simples. Très peu de point d'étapes possibles.
Grace au rab d'aujourd'hui, cela va beaucoup me simplifier la suite. En principe un tout petit passage par le Kansas, puis le Missouri. Un peu plus loin, à Marshfield, j'en aurai fini avec la route 66. Cela ne m'intéressait absolument pas de rallier Chicago. Je passerai donc à un itinéraire  "trans am".
Il me reste quand même Missouri, Kentucky, Illinois et enfin Virginie. Et environ 2500km.

Une petite dernière sur la 66:



Will Rogers est une célébrité du coin.











jeudi, juin 9 2016

Tulsa Oklahoma

Une nouvelle belle étape. La soirée aurait fait plaisir à JeanG. J'ai pété mon matelas! En fait la structure intérieure. J'ai fait du cheval toute la nuit sur un boudin devenu difforme, et les 3autres à peine gonflés. Bof, tout est à la poubelle et désormais ce sera la feuille classique, moins confortable.... mais silencieuse (Jean me comprendra)



Hier j'avais fait étape entre Oklahoma City et Chandler. Incroyable le nombre d'églises, d'annonces à caractère religieux, etc. A un moment j'ai croisé 2cyclo voyageurs. Les 1ers en trois jours. L'un des deux était un pasteur!. Le soir au restau j'étais entouré de (vraiment) gros. Mais surtout 4 gus sur 5 avaient une barbe genre pionnier. Voir les représentations des prophètes.

Dans tous les villages où je passe, il y a boutique "gun amo". Et éventuellement un stand pour tester.

Après ce camping à Chandler dans leur parc des sports, j'ai continué ma route vers l'est. Accumulation de petites bosses sur une roue déserte. A un moment je me suis aperçu que je roulais vite et que les côtes me ralentissaient à peine. Des drapeaux en bord de route m'ont donné toute l'explication. Ensuite arrivée à Tulsa. La carte de l'assoc m'a vraiment aidé. Et une fois trouvé la 11th street, tout droit vers l'est pendant 20km! Je me suis arrêté à un motel en route.

Suite probable: encore un soir en Oklahoma, puis Kansas (un tout petit peu) et Missouri.

Peut dire qu'il fait chaud: je ruisselle et vais vite retourner sous la douche. J'ai aussi un superbe bronzage sur le haut du crâne qui reflète les trous de ventilation du casque.

Enfin, merci vraiment beaucoup pour vos messages. Bien amicalement.

A tout hasard, pourquoi j'ai reculé le plus possible mes dates. Voila ce qui se passait en Oklahoma il y a à peine un mois (tornado alley) Ambiance!!!! http://www.msn.com/en-us/weather/topstories/terrifying-footage-of-deadly-tornado-in-oklahoma/vi-AAgOOfj

lundi, juin 6 2016

Oklahoma City

Journée sans histoire. Quelques cotes mais pratiquement pas de vent. La route 66, d'abord longe l'autoroute, puis s'en éloigne quelque peu ce qui fait cheminer enfin dans un décor champêtre. En particulier grand plaisir à ressentir les odeurs d'herbes à peine fauchées.
Toujours beaucoup d'éoliennes, mais aussi beaucoup d'implantations pour l'extraction des gaz de schiste. C'est vraiment impressionnant cette capacité des Américains à entreprendre. Il faut voir aussi leur soif immodérée d'énergie qui leur fait renoncer à tout état d'âme.

Encore que. Ils restent réticents à l'énergie nucléaire. Péché originel, probablement, mais aussi l'avertissement Three Miles Island en 1976 (TMI) ____

Quelque part, il n'y a que nous Français qui continuons bravement. Leçon retenue? Depuis il y a eu Tchernobyl (1986), puis Fukushima (2011). A qui le tour?


Conséquences pour l'industrie nucléaire mondiale____
Historique mondial de la construction de réacteurs électronucléaires. L'accident de TMI est cité comme l'un des facteurs de déclin Selon l'Agence internationale de l'énergie atomique, l'accident de Three Mile Island a été un tournant considérable dans le développement mondial de l'industrie nucléaire. Three Mile Island a conduit les États-Unis à abandonner la construction de nouvelles centrales, à la suite d’une décision prise par le président Jimmy Carter.

Quelques photos depuis Weatherford

Après la (très) grosse journée de hier, un peu plus cool aujourd'hui.... encore que. Voici 3 photos prises en route.

A tout hasard. Au moins 50m, visible à plus de 20km.




Beaucoup plus discret




Belles routes. Clinton est au fond à 25 km.
Il y a une voie de services de chaque côté.


dimanche, juin 5 2016

Sayre Oklahoma

Un peu de nouvelles depuis la reprise en vélo. 2 belles étapes, Groom d'abord. Encore au Texas. Et tout à l'heure je suis passé en Oklahoma. Etat où mes pédales n'avaient jamais mis les pieds. Superbes routes qui donnent une idée de l'infini. Toujours sur l'itinéraire de la route 66. Assez sympa, puisqu'il y a des "routes de service" tout le long. Souvent de chaque côté de l'Interstate I40.

Seule salade, je pensais faire étape à Erick. Manque de bol, c'est presque transformée en ville fantome. Rien de rien, à part un truc pas dans mon genre. Sauf aussi une boutique pour faire le plein pour la suite.

Cela m'aura fait une belle et longue étape. Sans oublier le vent qui ne m'a pas fait de cadeau et pas mal de petites bosses.

Camping ce soir dans un parc municipal. Je crois que je vais bien dormir.

jeudi, juin 2 2016

Bulle à Albuquerque

Pas grand chose à dire, à part peut être la visite au musée décrivant l'histoire des Indiens Taos. D'abord Espagnols et ayant réussi à obtenir quelques droits. Au prix en particulier d'une revolte "StBarthelemy". Les Espagnols, clergé compris, à leur grande surprise se sont réveillés.... morts. Rébellion coordonnée la même nuit sur des centaines de km. Ensuite, ils ont fait partie, bien malgré  eux de la vente du territoire par les Mex aux US. Etc. Quand on voit leur histoire et leurs traditions, ils paraissent bien plus civilisés que beaucoup d'Américains dont on parle.




La grand rue de Albuquerque. Les migrants seraient surpris de voir ce qu'est devenue leur piste 66!




Et le plus rigolo, avant d'entrer dans un bistrot, il faut montrer ses papiers. Loi nouvelle semble t'il. Je connaissais déjà  les "blue laws" au Texas. Voici un renouvellement du genre.

















mercredi, juin 1 2016

Quelques photos

J'y suis



Claremont, super:  35 km de vraie piste à venir, j'en suis tout retourné!



Printemps dans le désert

x

Bagdad cafe, ce qu'il  en reste




La piste 66 disparait. Le cycliste a droit à la bande d'urgence de l'autoroute. Il n'y a que lui qui le sait. cela donne souvent du klaxon.
La 66 n'est en fait qu'une succession de petits bouts!!! Surtout dans les endroits touristiques: Flagstaff, Williams (Gd Canyon), Santa Fe, .... Circulez il n'a (pas grand chose) rien à voir. C'est comme cela en Californie et en Arizona. + vent pas vraiment pour, +chaud =galère garantie, plaisir limité.





mardi, mai 31 2016

Depuis Flagstaff

Ne pas se fier aux apparences! J'ai avancé de 600km aujourd'hui.

Hier journée très dure et j'ai calé devant les autoroutes et un fort vent très chaud. Cuit et demoralisè, Je suis revenu sur mes pas pour faire étape à Barstow.

Peut dire que les encouragements m'ont vraiment remonté le moral. J'étais près à tout arrêter.

Et j'ai revu mon projet. Je me suis vraiment fait avoir avec l'obligation de faire de l'autoroute encore et encore. L'étape à venir étant particulièrement saignante. Le terme et l'échéance restent les mêmes mais je vais donc faire du saute mouton sur les difficultés Californie et Arizona. De toute façon c'est des coins que je connais déjà. Je profite aussi du mouvement pour éviter la "tornado alley". 2 ou 3 morts aujourd'hui emportés dans des deluges! Il restera quand même beaucoup à faire. Texas, Oklahoma, Arkansas, Missouri, Illinois, Kentucky, et enfin les deux Virginie, Ouest et Est.

Des que j'aurai un peu de temps je vous enverrai une photo du café Bagdad. Lien de pèlerinage de tous les touristes "route 66". Dont moi bien sur aujourd'hui.

dimanche, mai 29 2016

Samedi soir Victorville

Point du jour: je suis arrivé à Victorville... un peu cuit.

Une premiere partie avec beaucoup de "vraies" pistes cyclables. Ensuite j'ai vraiment ramé pour trouver une bouteille de gaz au bon profil. Ouf, c'est fait.

Ensuite encore il m'est resté à grimper un bon col. Avec 2 vrais problèmes:

la chaleur qui m'est tombé dessus

et le pire, 15 km à faire sur une autoroute très chargée en voitures et camions. Pas de problème de sécurité, la bande de service est très large. Malheureusement c'est une ambiance sévère et les usagers ne connaissent pas tous la règle. En principe s'il n'y a pas d'alternarive, on peut. En outre l'itinéraire, y compris cette partie est dans le reseau de l'assoc et dans le réseau national des vélos routes US.

Le moral du jour est vraiment passé par des bas et des ....encore plus bas

Ce qui est bien avec les autoroutes, c'est qu'elles se fichent des états d'âme. La seule sortie (abandon) possible était de l'autre côté du col.

Me voila donc à Victorville. Je n'ai pas trop insisté pour trouver un camping et je suis dans un motel tenu par des indiens (d'Asie).

Demain sera un autre jour et même dans mes projets d'abandon je ne repasserai pas ce putain de col. Par contre, j'ai devant moi 400km pas simples pour arriver en Arizona. A tout hasard j'ai fait le plein de calories.




Petits commentaires météo: beau (chaud) les prochains jours, du vent n'importe comment. Le plus rigolo c'est de voir les alertes sur la "tornado alley": de gros orages éventuellement très forts le long d'un couloir de 400/500km de large allant du Canada au Mexique. Dans mon affaire il faudra traverser. En fait j'ai déjà traversé ce bastringue... et j'avais pris un très gros orage! Leur exemple: un gros truc qui est passé des frontières Canada Mexique en.... 12h

Maintenant ils rappellent des désastres liés à la pluie et à des tremblements de terre.

samedi, mai 28 2016

Azusa, banlieue de Los Angeles

Cela n'a pas été vraiment pas simple entre tout ce qu'il y avait a faire et le peu de temps. Mais j'y suis.

D'abord bien arrivé à l'aéroport après un voyage sans histoire.

Ensuite les difficultés arrivent: 2heures de douanes diverses. Vraiment beaucoup de monde. 2 gros porteurs sont arrivés en même temps.

Recup du vélo intact. Toujours un petit stress sur l'état dans lequel je risque de le retrouver. Chaque fois à tout hasard j'ai 2/3 adresses de cyclo dans le coin. Remontage du vélo, plus facile que les autres fois.

Aller chercher le métro avec une 1ere confrontation avec les voies rapides.

2 heures de sorte de tram train avec 3 changements

Et ensuite complètement paumé à Azusa où j'ai eu beaucoup de mal à trouver le gite que j'avais retenu.

Je suis finalement arrivé bien cuit à l' hôtel , nuit tombée.

Finalement, même avec la facilité pour le vélo, le voyage reste difficile.

Il est 4h et je suis réveillé depuis un moment.

Programme du jour: j'espère Victorville ou Helendale. À partir de Victorville (100km d'ici), je vais enfin quitter l'agglomération LA. 😕

jeudi, mai 26 2016

Bonsoir de Nice

Dernier soir en France.

Demain très grosse journée, pas loin du symbolique 35heures. Mais aussi un très gros potentiel de problèmes.

Lever très tôt

L'embarquement du vélo directement au comptoir. Jamais essayé.

Pour les vols, RAS. Encore qu'il arrive aux pilotes Allemands quelques fantaisies.

Arrivée à LA douane et récup du vélo.

Trouver la station métro puis enchainer 4 lignes et près de 2h de voyage.

Restera à trouver l'hôtel.

Beau programme.

- page 1 de 3