Patacycliste

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, juin 28 2019

Météo à venir

Spécial canicule. Ici on a un poil de canicule. Toute proportion gardée. Il a fait plus de 20° ces deux jours. Mais.... la semaine prochaine cela devrait descendre très fortement jusqu'à 2 ou 3 degrés. Il va falloir sortir les pulls, gants et pantalons rembourrés... Il pourrait y avoir aussi plus de pluie. La totale.

Menu du jour: en principe Reydafjogrdur

De nouveau des fjords à parcourir et en point d'orgue un tunnel de 6 kilomètres. Cette fois j'aurai la lampe. Comme équipière la pluie semble promise. Belle journée en perspective. Et plus loin une journée "repos" à Egilsstadir dans un gîte d'étape

jeudi, juin 27 2019

Étape du jour: Breiddalsvik

Un peu moins de kilomètres. Mais quand même. En fait, j'ai 2 fjords à "contourner". Le 1er est sans fond. Plus de 20 kilomètres. 1ere partie, grand vent contre et montagnes russes. Puis une partie non goudronnée. Y compris les montagnes russes. Le retour est à peine moins dur. Il y a toujours les montagnes russes à passer encore et encore ! Enfin, après 4 heures je me retrouve à 5 kilomètres, face à mon point de départ. Mais de l'autre côté du fjord ! Et il reste du chemin. Les paysages restent somptueux. Les photos suivront. C'est quand même un peu cuit que j'arrive dans le petit coin perdu.

Bonjour de Djupivogar

Il y en a qui sont à l'ouest, je suis à peu près à l'est pour les jours à venir. Remontée vers le Nord. En principe ce soir Breiddallsvik. Hier très grosse étape (pour moi) de plus de 100km et pas mal de dénivelé, pas de grosses côtes mais des montagnes russes avec des descentes et remontées très raides. Pas mal de difficultés aussi. Grand vent contre au debut. Tunnel mal éclairé. J'ai du chercher ma lampe bien cachée au fond de mes sacoches au milieu du tunnel. Plus loin c'est le porte bagage qui a lâché. Plus loin encore c'est le dérailleur qui a fait des siennes dans les montagnes russes. Et patati et patata. Mais aussi, j'ai quitté les glaciers pour des espaces immenses de toundra et des fjords sans fond. Le bout des fjords est toujours prolongé par une zone (marécage, toundra ?) qu'il faut contourner. En gros je vois l'autre côté où je serai dans une où deux heures. Côté montagne, c'est résidus volcaniques (1000 à 1500m?) complètement en scories et couronnées de névés ou de petits glaciers. La route est souvent taillée dans les éboulis. Superbe étape donc.

samedi, juin 22 2019

Encore par là

Désolé pour les "suites", je progresse dans le maniement du site. Cela n'enlève rien aux photos!

Les champs de lave issus des éruptions: bon courage pour les marcheurs

Petit coup d'œil en arrière. Petit morceau du glacier.Ce glacier fait environ 25kmx25km. La mer de glace depuis le sommet du Mont Blanc fait à peu près 12km. Joue petit!!

Du côté de Vik, quelques résidus de précédentes éruptions

Et comme je voulais encore plus apprécier ma journée:

Un peu plus loin, suite

Un peu plus loin une des sorties du glacier qui arrive pratiquement à la route.

A peine 10km plus loin!! Soit Kalfafell Horgsland

Peu dire que j'ai "merdé" dans mon organisation!!! Avec le jeu des réservations et d'un manque d'attention, je me suis trouvé à devoir faire 10km. Vraiment faciles, et pire j'avais une réservation de 2 jours.... pour pouvoir récupérer! J'ai pu annuler ce 2eme jour et j'ai profité de ma journée pour revoir la suite de mon projet. Les séjours en gite seront beaucoup plus espacés. J'espère que les conditions ne seront pas trop mauvaises, le vent!!! Pour la météo, ils annoncent même un épisode de canicule. Ceci dit canicule veut dire qu'on pourrait avoir jusqu'à 19/20 degrés. Je profite de mon temps et du confort du gite de ce jour pour glisser quelques photos. J'ai même pu aller faire une petite ballade à pied. Le pied.
Je suis passé au pied du glacier Myrdalsjökull, celui qui abrite le volcan qui en explosant avait perturbé le trafic aérien mondial.

vendredi, juin 21 2019

Bonsoir depuis Kirkjubaejarklaustur (c'est tout)

Après une journée plutôt bulle, j'ai repris le collier. Bulle parce que j'ai mon programme de réservation et avec les salades vélos j'avais un jour d'avance. En fait pour le gîte réservé hier soir j'ai du revenir sur mes pas.. avec un col à refranchir. Rebelote ce matin avec de nouveau ce petit col. Vik repassé me voilà donc en route pour une étape relativement longue sans point intermédiaire possible. Super beau temps au départ et pas de vent. Ceci dit la pluie m'est promise. Je crains surtout le vent qui pourrait complètement remettre en cause une étape. Et elle sera au Rdv. Heureusement pas méchante tandis que le vent reste faible. Je roule quand même avec mes plastiques. Arrivé à Kirkju-etc j'ai le temps de monter ma tente et de casser la croûte au sec. Maintenant la pluie sonorise ma sieste.

jeudi, juin 20 2019

Nouvelles depuis Vik après 4 étapes

Un peu en avance sur mon programme, j'ai droit à un jour de bulle à Vik. Les étapes se succèdent avec chaque fois du vent (pas toujours contre!), un peu de pluie, mais à peine pour l'instant. Et il ne fait pas chaud Hier je suis passé au pied du glacier qui abrite le célèbre volcan Eyjafjallajökull. Celui qui avait perturbé le trafic aérien mondial. J'ai même fait bivouac au pied d'un des déversoirs.

La cascade a assuré l'ambiance sonore toute la nuit. A tout hasard, nuit ne veut pas dire noire. En fait je vais avoir quatre semaines de jours continus!

Cette nuit c'était bivouac au pied d'une falaise servant de gite à petrels, puffins et autres oiseaux nordiques. Autre ambiance sonore.

Dans 2 jours je devrais passer le déversoir du plus grands des glaciers. Plus vaste que le Var par exemple. Je vais passer au dessus de petits icebergs provenant des séracs de ce glacier.

dimanche, juin 16 2019

Dimanche petit matin Reykjavik

En principe, départ tout à l'heure. Pourtant ces 2 jours ont été super durs et stressants. La dernière à été le test du vélo et des bagages Dans l'ordre

Il manque une chaussure !!!!

Le compteur est cassé

Le pire, le dérailleur est à moitié en botte.

Finalement, un peu tard je trouve qu'il y a probablement la fourche arrière du dérailleur qui a été tordue dans les douceurs des manipulations. Je tente un redressage au forceps. Je vais tenter le coup comme cela. Sinon ???

Je n'ai pas encore mis le nez dehors. De la fenêtre il semble faire froid et assez gris.

- page 2 de 11 -